Quel roman cherches tu?

mercredi 28 mai 2014

La reine des abeilles de Gill Hornby

Gill Hornby

Edition : JC Lattès
Collection : Romans étrangers
Sortie : 2 avril 2014
Pages: 413
ISBN-10: 2709642883
L'acheter sur Amazon









Bienvenue à l'école primaire de St Ambroise.
L'action se déroule sur une année scolaire. Toutes les mères sont inscrites à un même comité pour lever des fonds qui permettront d'organiser, au cours de l'année, différentes sortes d'évènements : déjeuners entre mères, bourses aux vêtements et bibelots, bal de l'été, dîners-tombolas, jeux concours, etc. Mais ces activités doivent entrer dans le cadre bien défini par Béa l'invincible, la Reine de la ruche, qui mène la danse et se sent investie de droit divin. Il y a aussi Heather, qui désespère de se porter volontaire, d'être remarquée, de faire partie du groupe. Et Georgina, mère de famille heureuse en couple, excellente cuisinière, mais à l'apparence négligée. Et Rachel, illustratrice de livres pour enfants, séparée depuis peu de son mari, observatrice amusée mais parfois tenue à l'écart. Et la riche Deborah (appelez-la « Bubba ») à la chevelure blonde toujours impeccable, qui possède une domestique, un jardinier et un placard rempli de vêtements de designers, et qui brûle d'accéder au trône... Aucune de ces mères n'est en reste pour se faire remarquer par le nouveau proviseur, Tom Orchard, qui attire les femmes comme un pot de miel les abeilles.


C'est la rentrée à l'école primaire St Ambroise. Toutes les mères sont rassemblées tel un essaim, à discuter ou plutôt à piailler. Bea est la Reine et elle mène ses petites abeilles comme une chef. Toutes sont collées à ses basques, pour lui plaire et lui faire plaisir. Alors que le directeur annonce les soucis financiers de l'école et qu'il faut absolument récolter des fonds, les petites abeilles se regroupent pour inventer milles et une activités lucratives : Dîners, vides greniers, etc.....
Rachel, l'une des abeilles, mais également la maman par laquelle nous voyons les choses, est la meilleure amie de Béa, son bras droit...Enfin était car depuis cette rentrée Bea l'ignore et ne lui donne plus aucune responsabilité et ne lui adresse même plus la paroles. 
Alors que celle ci est en plein divorce, ce coup dur est une étape supplémentaire à laquelle elle doit faire face.

On va donc rencontrer dans ce roman toutes les mamans du groupe : Bea, Rachel, Georgie, Heather,  et toutes les autres que je ne pourrai citer. N'oublions pas Bubba, la nouvelle qui fait irruption telle une fleur dans le groupe....

Je dois bien vous l'avouer ce roman est bien différent de toute ce que j'ai l'habitude de lire : ici pas d'intrigues glaçantes, pas de romances, mais une histoire qui va pourtant vous faire fondre. Entre comédie et roman psychologique, ce livre va vous faire découvrir bien des aspects de la vie des femmes. Et en tant que femme ET maman, j'ai été séduite tant par la réalité de ce roman que par les émotions des mamans. En effet j'ai pu retrouver dans certaines mamans certains éléments que j'avais déjà repéré devant la grille à la sortie des cours.

La prose de l'auteur est vraiment particulière. J'ai eu un peu de mal au début car les mamans sont nombreuses et il faut savoir les repérer : toutes différentes tant par leur physique que par leur caractère. J'ai un peu été perdue au début, ayant presque envie de faire une fiche lecture pour m'y retrouver mais très vite on prend ses repères et on apprécie alors d'autant plus cette lecture.

Le style narratif est vraiment particulier, du jamais lu pour ma part. Je ne saurai vous expliquer ce qui m'a fasciné dans cette prose mais c'est vraiment un style propre à l'auteur que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir.
J'ai beaucoup aimé le coté social de ce livre :  la notion de groupe, l'hypocrisie, le nombrilisme, le statut de chef, ...A deux doigts des Desperate Housewives, La reine des Abeilles a su m'intégrer dans ce groupe si facilement.

Toute femme pourra se retrouver dans l'une ou l'autre des protagonistes. De la bon chic bon genre à la maman épuisée dans son rôle de ménagère. De celle qui a une maison qui brille à celle qui fourre les chaussures éparpillées dans le lave vaisselle, s'en servant comme rangement. De celle très investie dans la vie du groupe à celle complètement détachée.

Je vous conseille ce roman à mi chemin entre une comédie et un roman qui vous fera réfléchir.

1 commentaire:

  1. Je serais curieuse de me lancer dans ce roman pour voir si ça s'approche de ce que je peux voir au quotidien à la porte de ma classe! Chloé

    RépondreSupprimer