Quel roman cherches tu?

lundi 30 juin 2014

La petite Reine de Bahia d'Alejandro Reyes


Éditions Denoel
Collection : Denoël & d'ailleurs
Auteur : Alejandro Reyes
Sortie : 5 mai 2014
Nombre de pages : 416 pages
Traduction : Alexandra Carrasco

À tout juste dix ans, Maria Aparecida est d'une beauté rare, et il émane d'elle une joie de vivre contagieuse qui séduit tous ceux qui la rencontrent. Après la mort de sa mère, elle déménage à Bahia pour gagner sa vie en vendant des cacahuètes et en cirant des chaussures.
Un jour, elle fait la connaissance de Betinho, jeune homosexuel à peine plus âgé qu'elle. Lui aussi a été sacrément cabossé par la vie. Il sera le frère, l'ami, l'allié de la petite fille. Le jour où un flic véreux décide que Maria Aparecida est en âge de se prostituer pour des touristes étrangers, les deux gamins décident de s'enfuir.
Magnifique mélodrame inspiré d'une histoire vraie, La petite reine de Bahia est le récit âpre et dur d'une amitié indestructible qui éclot au milieu du chaos. Maria et Betinho, ces oubliés de la vie qui transitent dans les bas-fonds de Salvador, incarnent ce Brésil mystérieux, sensuel, misérable et insouciant à la fois.

Je termine à peine ce roman mais j'ai très envie de vous écrire une chronique à chaud car j'estime que ce sont celles qui sont les plus profondes.
Avant tout il faut savoir que ce livre a été écrit par un journaliste, éducateur de rue au Brésil et que cette histoire a été inspirée de faits réels. Rien que de savoir cela, je pense que j'aurai du mal à fermer l'oeil cette nuit.
En effet nous allons tombée dans une déchéance que j'avais beaucoup de peine à imaginer mais grâce à Alejandro Reyes, j'ai pu découvrir ces atrocités qui existent à l'autre bout du monde. Une découverte qui ne m'enchante absolument pas car cela m'attriste énormément... Le savoir c'est une chose mais le vivre à travers un roman c'est comme si on le vivait soi même.

Maria est une petite fille de 10 qui se retrouve à la rue après un évènement marquant tant lourd que fort émotionnellement. Petite, sans défense, elle va tombée sur Betinho, ce jeune de rue aussi perdu d'elle mais pourtant un peu plus habitué dirons nous...Un peu plus âgé, il va la prendre sous son aile et la protéger à sa façon de la vie.  Deux cabossés par la vie vont vivre l'expérience la plus incroyable que je n'ai jamais lue : d'êtres déchirés, ils vont devenir des êtres de plus en plus délabrés par la vie. Comment est ce possible? Prostitution, drogue, alcool, et j'en passe, tout cela à moins de 13 ans? Mais comment est ce possible?

J'ai lu ce roman avec beaucoup d'empathie mais en même temps avec beaucoup de recul car comment pouvoir assimiler tout ce que j'ai pu lire? comment vivre heureux en se disant qu'à quelques milliers de kilomètres se passent des atrocités pareilles? Du viol à l'overdose.... Et j'en passe....

Maria rêve d'un mieux, maria rêve d'une vie un jour normale loin de la pauvreté, des misères, de la prostitution. Et elle va s'accrocher à la mort..Maria l'impulsive, la colérique, cette colère qui va lui permettre de continuer à vivre et de s'accrocher à ....rien mais elle va pourtant s'y accrocher.

Alejandro Reyes est un auteur qui ne mâche pas ses mots, il dit ce qu'il pense et comment il le pense et quitte à choquer ses publics, peu l'importe...Il faut que le message passe quelque soit la façon et je peux vous assurer que cela fonctionne. J'ai été envoûtée par cette histoire pourtant si dure, si complexe et si triste mais l'auteur m'a plongée dans l'histoire et j'ai eu beaucoup de mal de m'en sortir. 
[Mise en Garde] Il est à savoir que ce roman n'est pas un roman facile à lire, il faut que vous le sachiez car il faut être prêts à accueillir Maria dans votre vie car elle risque de la changer à tout jamais.  Il y a également des scènes très dures à lire.

L'histoire nous est racontée par Betinho, ce jeune homosexuel qui va pourtant nous expliquer avec ses yeux sa vie et celle de Maria. J'ai énormément apprécié cette manière d'écrire, cette optique, ce point de vue tant interne qu'externe car certes Betinho est l'âme soeur fraternelle, son ami, sa muse, sa soeur, sa....(le sait on vraiment?)  de Maria mais c'est son oeil externe qui va permettre à ce livre d'être aussi vivant qu'il l'est.

Je sais que ma chronique ne reflète pas la beauté du roman comme je le voudrais....parce qu'il est compliqué d'arriver à la hauteur de Monsieur Reyes... J'aimerai pourtant lui faire honneur alors faites moi plaisir : Dévorez son roman!

Un roman que je vous recommande vraiment, tellement bien écrit et tellement magique, ce roman fait partie des 10 plus beaux livres jamais lus.

Quand vous irez à Bahia et que vous rencontrerez la petite reine, faites attention car vous risquez de ne pas en sortir indemne.

 

 Ma note pour ce roman :


 Vue sur l'auteur mexicain :



Lu dans le cadre du challenge : Lire en Thème

6 commentaires:

  1. "Chronique à chaud" alors "réponse à chaud". Tu m'as convaincue. Je ne peux pas passer à côté! Il était déjà dans ma liste d'envie <3 . Très beau billet, je te sens marquée par cette lecture et je suis toujours à la recherche DU LIVRE qui me fera cet effet. Merci, Isa.

    RépondreSupprimer
  2. ton avis donne envie et en même temps lire ce livre me fait un peu peur. A voir ...

    RépondreSupprimer
  3. On peut dire que c'est une chronique convainquante :)
    Je note

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre à l'air très émouvant... en tout cas tu me donne envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout, mais tu m'as donné envie, alors hop,dans la WL !

    RépondreSupprimer
  6. Il est dans ma pal, mais j'attends le "bon" moment. Je l'ai reçu pendant que j'étais chez mes beaux-parents; ma belle-mère a voulu en profiter pour le lire, et elle l'a rapidement abandonné... Bref, je le lirai, il me tente vraiment, mais j'ai besoin de loukoums, là, plutôt :p

    RépondreSupprimer