Quel roman cherches tu?

mercredi 22 octobre 2014

Les neuf cercles de RJ Ellory


Synopsis
1974. De retour du Vietnam, John Gaines a accepté le poste de shérif de Whytesburg, Mississippi. Une petite ville tranquille jusqu’au jour où l’on découvre, enterré sur les berges de la rivière, le cadavre d’une adolescente. La surprise est de taille : celle-ci n’est autre que Nancy Denton, une jeune fille mystérieusement disparue vingt ans plus tôt, dont le corps a été préservé par la boue. L’autopsie révèle que son cœur a disparu, remplacé par un panier contenant la dépouille d’un serpent. Traumatisé par le Vietnam, cette guerre atroce dont « seuls les morts ont vu la fin », John doit à nouveau faire face à l’horreur. Il va ainsi repartir au combat, un combat singulier, cette fois, tant il est vrai qu’un seul corps peut être plus perturbant encore que des centaines. Un combat mené pour une adolescente assassinée et une mère de famille déchirée, un combat contre les secrets et les vérités cachées de sa petite ville tranquille. Si mener une enquête vingt ans après le crime semble une entreprise périlleuse, cela n’est rien à côté de ce qui attend John : une nouvelle traversée des neuf cercles de l’enfer.

Editions Sonatine
Auteur: RJ Ellory
Genre: Policier
Sortie : 2 octobre 2014
Nombre de pages : 573 pages
Titre original :  The Devil and the River (2013)
Chroniqué par :  Nessa
Lu dans le cadre du challenge : Au fil des saisons 


Ellory, un maître en la matière et pourtant je ne l'avais pas encore découvert. J'ai voulu tenter l'expérience avec cet auteur en lisant son dernier roman dont le titre m'a interpellé. Mais tout d'abord, que signifie t il ce titre?
Allez hop, une petite recherche Wikipédia pour comprendre :



Les cercles de l'Enfer sont neuf zones circulaires concentriques et superposées constituant l' Enfer imaginé par Dante Alighieri et décrit dans la première partie de la Divine Comédie. Dans chaque cercle sont punis ceux dont la vie fut entachée d'un type bien défini de péché. La subdivision en neuf zones se réfère aux pensées aristotélicienne et thomiste. Dante expose dans le Chant XI cette vision de l'Enfer qu'il découvre lors de son voyage imaginaire dans l'au-delà .


Bon et bien, maintenant, je sais dans quoi je m'embarque alors c'est parti...

Ce livre a été l'une de mes lectures les plus surprenantes de l'année...Je pense que ce genre de roman on s'en souvient pendant trèèèès longtemps.


Gaines est revenu du vietnam déchiré par ce qu'il  a vécu là-bas- qui ne le serait pas allez vous me dire - mais Gaines a fait un choix: celui de ne pas s'enfoncer dans l'alcool et les drogues pour oublier tout cela. Il a décidé de s'investir et donc de s'engager et c'est ce qu'il a fait en prenant son rôle de Sheriff à coeur.
Parallèlement, il vit seul avec sa mère mourante. Pas d'amour en vie, juste une vie de trentenaire très active dans son boulot et son investissement auprès de sa maman?
Lorsqu'une fille de 16 ans est repêchée aux abords d'une rivière, la surprise est de taille : C'est Nancy, disparue il y a 20 ans et la découverte est franchement de taille....


Bon je ne vous en dis pas plus car je risque de révéler la trame ... Alors je commencerai par dire que malheureusement le synopsis en dit beaucoup trop. Heureusement pour moi je ne l'avais pas lu en entier, ce qui m'a permis de faire de belles découvertes. Sans quoi j'aurai peut être passé les 100 premières pages dans un ennui profond.


Revenons en à notre texte, à la plume de l'auteur si particulière parce qu'il faut le dire la plume d'Ellory est simplement à découvrir. Lorsque j'ouvrai les pages de ce roman le soir, je me plongeai dans un univers sombre et noir, une ambiance suave et glauque à la fois. Je ressentais les odeurs et les émotions, je ressentais la pression ambiante et les sensations expliquées par l'auteur. Bref l'auteur m'a totalement immergé dans son histoire avec succès. Il est vrai que j'ai trouvé quelques longueurs dans le début du roman, principalement lorsqu'il fait des flashback sur sa vie au Vietnam.;. Un peu trop long à mon goût et des passages qui, certes, mettent le héros en évidence mais qui n'étaient pas utiles à l'histoire de Nancy.
Parce que pour que la cadence autour de Nancy s'accélère il faut avoir lu un bon 200 pages mais lorsque ceux ci sont passés, ça se lit comme pour un rien. Le rythme va crescendo et j'ai alors pris beaucoup de plaisir. La plume este vraiment addictive car on pense à ce roman souvent et on fait ses pronostics sur le tueur, le meurtrier....qui est il? Bien sûr, Ellory est malin et il ne nous laisse pas entrevoir la vérité avant bien longtemps.

Pas mal de philo a été inséré dans ce roman car mine de rien on réfléchit pas mal à ce que l'auteur nous raconte, nous explique...voici sa citation favorite, citée à plus d'une reprise


« Seuls les morts ont vu la fin de la guerre. »

Platon

Les Neuf Cercle n'est pas un livre relaxant ni reposant. C'est un roman dur et fort qui demande une certaine dose de courage pour s'y plonger. Un roman néanmoins qu'il faut lire, avoir lu et qui restera marqué au fer rouge à jamais....

4 commentaires:

  1. Je suis ravie qu'il t'ait plu. J'avais découvert l'auteur avec "Seul le silence" que je te conseille aussi fortement. Quant à moi, il ne me reste qu'à lire son petit dernier ;)

    RépondreSupprimer
  2. Ton avis me donne bien envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai découvert Ellory avec Seul le silence, un roman noir centré sur le personnage principal plus que sur l'intrigue ce qui m'avait déstabilisée mais c'était soldé par un ressenti qualifié de plaisant.

    RépondreSupprimer
  4. Je compte bien lire l'ensemble des Ellory (je n'ai lu que "Les anges de New York"), et ta chronique me donne encore plus envie de découvrir sa dernière oeuvre !

    RépondreSupprimer