Quel roman cherches tu?

jeudi 13 novembre 2014

Satan était un ange de Karine Giebel




Lorsque François apprend que sa tumeur est incurable et qu'il ne lui reste plus que quelques mois à vivre, il monte en voiture et erre sans destination. En chemin, il prend en auto-stop, un autre fuyard, Paul. En quelques jours, les deux hommes apprennent à se connaître et à profiter de la vie.
Auteur : Karine Giebel
Editeur : Fleuve Noir
Genre : Policier, Thriller
Nombre de pages : ...
Sortie : 13 novembre 2014
Chroniqué par : Nessa



Il s'agit pour moi d'une découverte d'auteur car malgré les très bons échos que j'ai eu sur Karine Giebel, je n'ai jamais sauté le pas de découvrir sa plume. J'ai profité donc de sa dernière sortie pour adopter cette auteur et j'ai totalement fondu.

Que dire de plus sur le résumé sans vous en dévoiler de trop? Je ne dirai rien en effet car ce livre est relativement court et je ne souhaite pas vous en dire trop. Karine Giebel a un talent pour vous tenir en haleine car c'est ce qui s'est produit avec ce roman. Une haleine jusqu'à la dernière page.

François a une maladie incurable, un tumeur qui est en train de grignoter son cerveau. Ne voulant pas faire subir cela à son entourage, il s'enfuit. Il prend un sac et part...il ne sait même pas lui même ou. Sur sa route il croisera un auto-stoppeur qui lui fera vivre une dernière aventure. Car cet auto stoppeur n'est pas une personne "normale", elle va mettre un piquant dans cette histoire, elle va faire exploser le quota d'angoisse dans votre coeur de lecteur. 
J'ai été séduite oui car dès que l'on ouvre ce livre, on ne le referme plus et on veut en savoir plus, encore et encore. On veut savoir ce qui se cache derrière la façade, on veut en apprendre plus et surtout on veut savoir si François va s'en sortir. On veut découvrir si cette tumeur va l'engloutir ou au contraire, s'il va s'en sortir. Cet homme, François, à qui on s'est attaché, devient LE personnage du moment.

Les personnages sont très attachants. Qu'ils soient bons ou mauvais, qu'ils soient des êtres de valeurs ou des crapules, on s'y attache. Simplement parce que l'auteur met les mots qu'il faut et que les émotions sont là.  
Quand on arrive à avoir de l'empathie pour une mauvaise personne, c'est que le pari de l'auteur est gagné, non?

Ce roman est un road trip noir qui m'a beaucoup plu et que je recommande vivement.
Alors attention car il s'agit ici de mon premier Giebel donc je ne peux vous affirmer que ce livre est bon en comparaison aux précédents.

2 commentaires:

  1. J'adore cette auteure, je suis curieuse de lire ce dernier :) !

    RépondreSupprimer
  2. Un roman que tu me donnes envie de découvrir :)

    RépondreSupprimer