Quel roman cherches tu?

dimanche 14 décembre 2014

Panique de Lydia Flem

La gorge qui se rétrécit, la respiration qui se bloque, l'asphyxie qui gagne, et au-delà de ces sensations, un écartèlement de tout l'être, une dépossession de soi, la sensation d'une mort imminente : dans ce récit littéraire intime et saisissant, Lydia Flem raconte les phobies qui peuvent nous toucher au quotidien et la panique qui en résulte.










Éditions Points

Lydia Flem
Témoignage
160  pages
2 octobre 2014

Un témoignage sur un phénomène que l'on tait.



Je ne savais pas à quoi m'attendre en débutant ce roman et lorsque j'ai découvert les premières pages, j'ai été agréablement surprise.

Tout débute lorsque l'héroine de notre histoire est dans sa voiture, seule, en attendant (im)patiemment à un feu rouge. L'attente vers le feu vert est longue, affreuse et synonyme d'une crise de panique immense. Un moment de suffocation intense, un étouffement irréel. 

Le livre de Lydia Flem n'est autre que l'évocation d'une journée type de la protagoniste, une journée remplie, bourrée dirons nous même de crises d'angoisses. Que ce soit en voiture, à l'aéroport, chez elle....Elle angoisse, et les crises sont vécues de façon fortes.

Cela peut paraître étrange comme roman, mais ayant déjà vécu des crises de ce genre au cours de ma vie, cela m'a fait "plaisir" de lire quelque chose de semblable. De voir au travers de ces quelques pages que ce mal qui se vit en silence existe au delà de notre vécu.  Que d'autres personnes ressentent ce que l'on a ressenti un jour dans notre vie.

Les émotions expliquées sont si proches du réel :  la respiration qui se coupe, le cœur qui bat partout en soi, la transpiration qui s'accélèrent, les émotions qui sont décuplées. Ces émotions sont réelles et elles font la beauté de ce livre

Je risque d'être peut être trop honnête en vous disant cela mais ce roman est à la fois ennuyeux et bouleversant, à la fois long et à la fois poignant. 

Quoiqu'il arrive, ce roman m'a bouleversée, il m'a touchée et c'est vraiment ce que j'attends d'un livre.
Je suis bien consciente qu'il risque de ne pas plaire à tout le monde, c'est bien pour cela que je ne l'offrirai pas ou que je ne le conseillerai pas à n'importe quoi mais prenez la peine de découvrir cette plume qu'est celle de Lydia Flem.

Lydia Flem, c'est aussi : 

Hommage discret à Lewis Carroll, l'héroïne traverse réellement le miroir lorsqu'elle se découvre un cancer. Chez Lady Cobalt comme dans le laboratoire du Grand Chimiste, elle converse avec des objets magiques et des personnages extravagants : la Licorne Cherubino Balbozar, le Grincheux, le docteur H., les Contrôleurs, la Plume, l'Attrape-Lumière... Persécutée par les uns, protégée par les autres, la dame aux turbans se joue des épreuves et devient la Reine Alice.
 

3 commentaires:

  1. C'est ce que je vis ces mois-ci. Savoir que l'épée est au dessus de la tête de votre enfant...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu des bouffées de panique suite à une agression sur mon lieu de travail, une sensation de mise en danger qui ne lâchait pas ma gorge... C'est horrible ! J'ai eu aussi de grosses angoisses aboutissant à des états de panique lorsque ma maman était malade ... C'est mon pire cauchemar ! Mais je m'estime encore heureuse car elles se sont vite espacées et puis... "Savoir que l'épée est au dessus de la tête de votre enfant..." j'ose même pas imaginer ... Bon courage à vous monsieur ainsi qu'à votre famille pour mener le combat.

    Pour le côté lecture, j'aime aussi les livres forts en émotion et je ne doute pas que celui-là doit en être alors j'en prend bonne note :)

    RépondreSupprimer